Mot de passe oublié ? Identifiant oublié ? Créer un compte
Aujourd'hui, heureux anniversaire à : jacqueline gindre (69 ans),  Jo BONNAMY (56 ans),  Mabrun' Mabrun' (57 ans),  Marco Bolo (72 ans),  valérie couderc (51 ans)
Imprimer

SYLVIE PULLES CONVERTIT L’OLYMPIA

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

SYLVIE PULLES CONVERTIT L’OLYMPIA A L’ACCORDEON

Tout le gratin de la chanson, du show-biz et de la variété est passé à l’Olympia.

Il n’en est pas de même pour l’accordéon. Sylvie n’est pas née quand André Verchuren

passe à l’Olympia en 1956 , en première partie de Dario MORENO. C’est le pre­mier accordéoniste

à se produire sur la plus célèbre scène de France et de Navarre….et le seul ! 54 ans plus tard,

Sylvie Pullès investit le célèbre music-hall pour faire résonner les airs traditionnels qui ont immortalisé

le folklore du Massif Central et faire découvrir toutes les richesses des traditions

de ce terroir où le folklore n’est pas resté figé mais est une musique très vivante

qui a su évoluer tout en respectant ses origines.

Sylvie Pullès fait la gloire du Massif Central, en cette année 2010.

Cette jeune auteure, compositrice et accordéoniste-inter­prète a ravi, depuis quelques années,

le titre enviable et envié de « Reine du folklore auvergnat » marchant sur les traces de ses illustres aînés

qui s’appelaient Jean Ségurel, Jean Vaissade, Georges Cantournet, Robert Monédière et André Thivet

Quelle fulgurante ascension pour l’Auvergnate à bretelles qui , en 25 ans de carrière , est passée de la petite

provinciale, partie de rien qui se produisit pour la première fois en public à 12 ans

à Saint Martin Sous Vigouroux dans les fins fonds du Cantal , à la vedette incontestée de l’accordéon

qui se retrouve sur la plus prestigieuse scène du pays .

A 38 ans , Sylvie Pullès est devenue la véritable ambassadrice du folklore d’Auvergne ,

non seulement en France mais à travers le monde : Argentine , Québec , île de la Réunion ,

Danemark , Allemagne , Espagne …..

Dieux sait si l’histoire de la musique traditionnelle du Massif Central est riche d’accordéonistes

et de cabrettaires qui ont immortalisé cette tradition festive. Aucun, cependant ,

n’a ainsi parcouru le monde en colporteur itinérant comme le fait la sémillante cantalienne « immigrée » en Aveyron .

Par sa passion , son courage , son travail acharné , son ambition jamais assouvie ,

Sylvie Pullès s’est forgée l’image d’une battante au service de sa belle région et ses coutumes,

une mission qui en fait un symbole .

En 25 ans de carrière , elle a animé des milliers de bals, soirées , fêtes, galas , ect ….

Elle a fait le Salon de l’Agriculture , le Zénith , le Casino de Paris , le Balajo , la guinguette des régions

de France et d’innom­brables festivals .

En 2004 , elle était sur le viaduc de Millau pour l’inauguration , en présence du président Jacques CHIRAC .

Elle composa à cette occasion « si tu vas à Millau » devenu un tube .

Outre ses compositions glorifiant son pays ,on ne compte plus ses disques et DVD .

On peut dire que ses galettes se vendent comme des petits pains !

Sylvie PULLES à l’Olympia , c’est non seulement la fête de 25 ans de carrière,

c’est surtout le couronnement , l’aboutisse­ment du cheminement exemplaire d’une musicienne

dotée d’une dévorante passion .

Une fille « d’en bas » ……. devenue en haut de l’affiche !

Mais la boucle n’est pas bouclée car la « gamine » a de la suite dans les idées et des projets plein son soufflet.

Il était juste que Sylvie mérite nos compliments et suscite toute notre admiration.

En s’attaquant au prestigieux music-hall qu’est l’Olympia, elle prouve qu’elle est entrée définitivement

dans la cour des grands de l’accordéon et que, plus tard, vous serez fiers de pouvoir dire en vous remémorant

cette période : « Moi ? J’y étais » !

Allez ! que la fête commence au son de la bourrée , de la cabrette et de l’accordéon :

Sylvie Pullès a pris la Bastille …… pardon l’OLYMPIA !